Soigner une peau atopique
 
blog

Soigner une peau atopique

> CeraVe La vie

A quoi reconnait-on une peau atopique (et comment en prendre soin) ?

Une peau sèche et qui démange… Cela peut être le signe d’une peau atopique, voire d’une dermatite. Êtes-vous concerné ? Comment reconnaitre les signes de la peau atopique ? Comment la soigner ?

Qu’entend-on par peau atopique ?

Selon la définition médicale, l’atopie est une prédisposition génétique familiale aux allergies, comme la rhinite allergique, l’eczéma ou encore l’asthme. Il ne s’agit donc pas d’une maladie mais d’un terrain allergique. Une peau atopique va donc répondre à certains allergènes de manière plus virulente qu’une peau normale, car elle est plus poreuse et va donc les laisser passer dans les couches de la peau.

Comment se manifeste l’atopie sur la peau ?

La dermatite atopique ne survient pas lorsque la personne entre en contact avec une substance précise. La prédisposition génétique serait en effet ainsi à l’origine d’une altération de la barrière cutanée protectrice, ce qui provoquerait des xéroses (sécheresses de la peau) et une sensibilité accrue aux agressions extérieures. Ainsi, la peau atopique est une peau sèche, voire une peau très sèche, qui a tendance à devenir rugueuse, irritée et sensible. Elle va démanger, être inconfortable et s’accompagner de rougeurs, notamment chez le petit enfant.

Cette maladie inflammatoire de la peau va souvent évoluer par poussées. Les parties saillantes du visage ainsi que les jambes, les bras ou encore les mains, avec une peau moins élastique et souvent moins bien hydratée, sont plus souvent touchées. Ces démangeaisons peuvent avoir des conséquences directes sur la vie des personnes concernées en altérant leur sommeil et leur stress, notamment. Si ces différents symptômes accompagnent donc votre peau sèche ou celle de votre enfant, il est nécessaire de consulter votre médecin traitant ou directement un dermatologue. La dermatite atopique nécessite une prise en charge adaptée.

Quelles personnes sont concernées par l’atopie ?

Hommes et femmes peuvent être concernés par une peau sèche atopique et ce, dès le plus jeune âge. En effet, la dermatite atopique se développe à partir de l’âge de trois mois. Ainsi, la majorité des dermatites atopiques vont disparaitre pendant l’enfance (50% avant 5 ans), mais dans 10 à 15%* des cas, cela persiste jusqu’à l’âge adulte. Puisque l’atopie est une prédisposition génétique, les risques d’avoir une peau atopique sont considérablement augmentés si l’un de vos parents est concerné. Ainsi, si l’un de vos parents a une peau atopique, vous avez 50 à 70% de risques d’avoir les mêmes symptômes et jusqu’à 80% si les deux parents en sont touchés.

Mais les gènes ne sont pas seuls responsables. L’atopie a en effet augmenté de manière significative ces dernières années, notamment dans les pays les plus développés. Plusieurs études mettent ainsi également en avant des facteurs environnementaux, tels que le lavage excessif de la peau, notamment chez l’enfant en bas âge, le tabac ou encore la pollution.

Quels soins pour une peau atopique ?

Demandez conseil à un spécialiste pour trouver le bon traitement

Au-delà des soins quotidiens, les peaux atopiques peuvent connaitre des poussées, appelées dermatite, qui nécessitent un réel traitement. Solutions locales ou orales, il existe différentes alternatives. Mais les dermocorticoïdes restent le traitement de référence.

Au quotidien, un seul mot d’ordre : hydratation !

La peau atopique est avant tout une peau sèche. Il va donc falloir la nourrir en lipides et en eau, qui viennent à manquer. La barrière cutanée des peaux atopiques est en effet altérée et nécessite donc un soin particulier pour se restaurer. Pour répondre au mieux aux peaux sèches à tendance atopique, il faut privilégier un produit d’hygiène doux, avec peu de tensio-actifs, riche en lipides, et avec une texture confortable comme une crème ou une huile lavante. Il est aussi primordial d’appliquer au moins une fois par jour un soin corps riche en céramides pour restaurer la fonction barrière de la peau et l’hydrater.

Attention à ne pas agresser votre peau

Les douches et les bains trop chauds ou trop prolongés sont à exclure si vous avez une peau atopique, pour éviter de vous exposer au calcaire. La chaleur quant à elle assèche la peau. En sortant de la douche, tamponnez-vous avec la serviette plutôt que de frotter. Soyez également attentifs aux matières des vêtements que vous choisissez de porter : le coton reste votre meilleur allié tandis que les textiles synthétiques auront tendance à multiplier les démangeaisons. De même, évitez les lessives avec parfum et les adoucissants pour laver votre linge.

* chiffres extraits de l’étude ISAAC, International Study of Asthma and Allergies in Childhood.